URGENT : Malgré le nouveau décret du gouvernement, la prière de l’Aïd n’aura pas lieu dans les mosquées de France

Partant du principe fondamental de préservation de la vie, le CFCM appelle les musulmans de France à ne pas célébrer dans les mosquées la prière de l’Aïd El Fitr, annoncée pour Dimanche 24 mai 2020. Chacun pourra l’accomplir chez soi et en famille.

En effet, par sa décision du 18 mai 2020 le Conseil d’Etat a ordonné au gouvernement de modifier le décret du 11 mai 2020 qui imposait une interdiction générale et absolue de tout rassemblement et réunion au sein des lieux de culte. Selon le Conseil d’État cette interdiction créait une discrimination entre les lieux de culte et les autres établissements recevant du public qui sont autorisés à accueillir moins de 10 personnes.

C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre le nouveau décret du 22 mai 2020. A travers ce décret, le gouvernement autorise la reprise des cérémonies religieuses strictement encadrées et sous la responsabilité des organisateurs, mais recommande fortement une reprise des cérémonies à partir du 3 juin 2020. Cela laissera le temps de voir l’impact du lever du confinement du 11 mai 2020 sur la situation sanitaire de notre pays qui reste précaire malgré l’amélioration liée au confinement.

S’agissant des cinq prières journalières, le CFCM appelle les responsables de mosquées à attendre la publication des recommandations du CFCM pour une reprise progressive et dans le strict respect des conditions de sécurité sanitaires.

Fait à Paris, le 23 mai 2020

Mohammed MOUSSAOUI

Président du CFCM

 

UMF FRANCE

L’« Union des Mosquées de France », ci-après dénommé «UMF», est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. L’UMF regroupe les « Conseils Régionaux de l’Union des Mosquées de France », au nombre de 13, un par région administrative, mentionnés sous le nom de « Union des Mosquées de la Région, suivi du nom de la région ».